| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

  Hébergé par                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       Éditions Sisyphe






lundi 21 février 2011

L’Association des Tunisiens en France dit NON à l’extrémisme en Tunisie



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texte Imprimer ce texte


Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Femmes algériennes - Quand les traditions l’emportent sur la raison
Algérie - De quelle démocratie nous parlent-ils ?
Appel international - Agissons pour soutenir les démocrates en Tunisie !
Algérie - Pour Katia assassinée à cause de son refus de porter le voile
Soutenez la séparation de la religion et de l’État, non l’islam politique
Kiosque arabe - Voix féminines avant l’extinction
"Même pas mal", un film de Nadia El Fani et Alina Isabel Pérez
Le printemps est une saison féminine
Les principaux partis égyptiens refusent de s’engager à garantir l’égalité des droits entre hommes et femmes
Un an déjà, et nous attendons toujours la mobilisation des féministes égyptiennes
Tunisie, Egypte, etc. : les femmes toujours trahies en 2011 !
Révoltes arabes sur fond de religion, de virilité et de pouvoir
Tunisie - "Mon devoir est de parler". Lettre ouverte aux dirigeants d’Ennahdha
Égypte - Faire pression sur les partis égyptiens afin que les aspirations de la "Révolution du 25 janvier" deviennent réalité (Amnesty International)
Tunisie : l’histoire est en marche - Entrevue avec Wassyla Tamzali
Manifeste pour la laïcité au Moyen Orient et en Afrique du Nord - Signez
Élection en Tunisie - Islam modéré ?
Les Tunisiennes envoilées : liberté retrouvée ou nouvel asservissement ?
Le Printemps arabe apporte peu aux femmes marocaines
Égypte - L’aveu concernant les "tests de virginité" forcés doit donner lieu à une procédure judiciaire
Au premier plan pendant la révolution, les femmes égyptiennes disparaissent dans l’Ordre nouveau
Révolution arabe - De la libération à la liberté
Hommage aux femmes révolutionnaires égyptiennes
Égypte - Des manifestantes de la place Tahrir torturées et forcées de subir des "tests de virginité"
Lettre à mes Amies du Maghreb et à celles du Machrek
Égypte 2011 - La révolution exclut-elle les femmes ?
Le soulèvement du monde arabe doit s’accompagner du respect des droits des femmes
Égypte - Des centaines d’hommes agressent des femmes Place Tahrir lors de la Journée internationale des femmes
La Révolution arabe en marche - Femmes, nous sommes à vos côtés !
Égypte - Une soixantaine d’organisations dénoncent l’exclusion des femmes juristes du Comité constitutionnel
Algérie - Réforme d’un système corrompu ou avancée vers la démocratie ?
Tunisie - « Pas de démocratie sans l’égalité totale entre les hommes et les femmes »
Algérie - J’ai marché le 12 février à Alger et marcherai encore et encore
La révolte des peuples en Orient face au silence et au mépris assourdissant des pouvoirs occidentaux
Égypte - Le cercle vicieux de la répression politique et économique
Égypte - L’ordre ancien change
Droits des femmes en Tunisie et en Égypte - Le cœur et la pensée ailleurs
ElBaradei, l’opposant estimé le plus démocrate, ne participe pas aux discussions sur la transition en Égypte
Tunisie - Démocratie ou islamisme ?
Tunisie - Une citoyenne témoigne du harcèlement d’extrémistes religieux lors de la marche des femmes pour la citoyenneté et l’égalité
Le mouvement des femmes en Algérie de 1962 à 1991




À peine un mois après le déclenchement de la révolution tunisienne pour la démocratie et contre la dictature, des bandes d’extrémistes et d’intégristes ont entrepris de semer la haine, la discorde et l’intolérance dans notre pays.

Depuis une semaine, ces bandes multiplient les coups de force pour tenter d’imposer leur vision totalitaire et obscurantiste de la société tunisienne :

  • Lors de la marche des femmes pour l’égalité et la citoyenneté, le 29 janvier, des individus hostiles aux femmes et un prédicateur ont scandé des slogans portant atteinte aux femmes,

  • Le 14 février, une manifestation devant la synagogue de Tunis lors de laquelle ont été scandés des slogans racistes anti-juifs et exigeant l’établissement d’un état islamique.

  • Dans cinq villes (Béja, Sousse, Jendouba, Kairouan et dernièrement à Tunis), des groupes d’intégristes ont attaqué les maisons closes, violemment malmené les femmes, exigeant la suppression des maisons closes qu’ils considèrent comme « immorales et contraires aux préceptes de l’islam » et en scandant « non aux lieux de prostitution dans un pays musulman ». Ils en ont même muré quelques-unes.

  • Le 18 février, un crime odieux a été perpétré à l’encontre d’un prêtre polonais, le père Marek, qui a été sauvagement assassiné à la Manouba dans la banlieue de Tunis.

  • Dans la nuit du 18 au 19 février, des groupes d’individus violents se sont attaqués à des bars restaurants à Tunis pour exiger leur fermeture.

    L’Association des Tunisiens en France, consciente de la gravité de ces faits qui traduisent la volonté de certains courants rétrogrades d’imposer par la violence et la terreur leur vision totalitaire et antidémocratique de la société - vision incompatible avec les acquis de la civilisation et les acquis culturels de la société tunisienne :

  • Condamne avec la plus grande fermeté la manipulation politique se traduisant par ces actes odieux.

  • Dénonce les tentatives extrémistes et intégristes d’imposer par le chaos et la terreur un ordre moral obscurantiste, totalitaire et antidémocratique.

  • Rejette avec force toute tentative d’atteinte ou de limitation des droits des femmes.

  • Exige du gouvernement de transition de prendre la mesure de la gravité de ces actes, d’identifier, arrêter et traduire en justice les auteurs de ces actes criminels.

  • Soutient la société civile dans sa lutte contre l’intolérance et la barbarie.

  • Appelle tous les partis politiques à se démarquer clairement de ces groupes, à dénoncer et à condamner ces actes criminels contraires aux droits fondamentaux, à la liberté de conscience et de culte et à la tradition tunisienne millénaire, tolérante et ouverte aux progrès.

  • Rappelle que la révolution tunisienne est la révolution d’un peuple épris de liberté qui lutte pour la démocratie et le respect de la dignité de tous les individus et qui veut construire une société à son image, démocratique tolérante et ouverte aux progrès.

    Vive la révolution du peuple tunisien !

    À bas l’extrémisme, l’intégrisme, l’intolérance et l’obscurantisme !

    Vive la Tunisie !

    Paris le 20 février 2011

    Source :

    Le Bureau National de l’Association des Tunisiens en France, 5, rue Louis Blanc, Paris
    Courriel.
    Site Web.

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 21 février 2011

    Lire aussi

    "Tunisie : Marche des femmes pour la citoyenneté et l’égalité le 29 janvier à Tunis et Rassemblement à Paris"

    - Voir une vidéo de la marche du 29 janvier sur YouTube.

                            Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer         Nous suivre sur Twitter       Nous suivre sur Facebook

  •    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © Sisyphe 2002-2013
    Sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2011 | |Retour à la page d'accueil |Admin